MENU




Recrutement de 01 CHEF D’EQUIPE RÉGIONAL DU PROJET RRVCDP

Localité : Niger / Niamey
Domaine : Non précisé
Niveau : Non precise

Contexte et justification : Le Projet de Développement des Chaines de Valeurs du Riz au Niger (RRVCDP) est un des programmes de mise en œuvre du Plan d’Action 2019-2021 de l’Initiative 3N « les Nigériens Nourrissent les Nigériens » élaboré en 2017par le Haut-Commissariat à l’Initiative 3N.

Le RRVCDP se veut la traduction opérationnelle du Cadre stratégique de l’Initiative 3N « les Nigériens Nourrissent les Nigériens » pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle et le Développement Agricole Durable (SAN/DAD), adoptée par décret 2012-139/PRN du 18 Avril 2012.

Rappelons que l’objectif global à l’horizon 2035 de la SAN/DAD, est de « mettre durablement les populations nigériennes à l’abri de la faim et de la malnutrition et leur garantir les conditions d’une
pleine participation à la production nationale et à l’amélioration de leurs revenus ». De façon spécifique, il s’agit de « renforcer les capacités nationales de productions alimentaires, d’approvisionnement et de résilience face aux crises alimentaires et aux catastrophes ». Les actions du RRVCDP NIGER contribuent à l’atteinte des objectifs précités.

Soulignons également que l’Initiative 3N est conçue autour de cinq (5) axes stratégiques à savoir : (i) accroissement et diversification des productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques, (ii) approvisionnement régulier des marchés ruraux et urbains en produits agricoles et agroalimentaires, (iii) amélioration de la résilience des populations face aux changements climatiques, crises et catastrophes, (iv) amélioration de l’état nutritionnel des nigériens et (v) création d’un environnement favorable à la mise en œuvre de l’Initiative 3N.

Pour contribuer aux objectifs de l’Initiative 3N, le RRVCDP va faciliter le développement de capacités globales pour développer et promouvoir l'adoption de pratiques innovantes intégrées et l'utilisation de technologies permettant d'accroître la production et la productivité du riz. Ainsi, l'augmentation de la production est canalisée par le biais de chaînes de valeur améliorées vers des opportunités de marché pré-identifiées. Le projet envisage la promotion des pratiques innovantes durables et éprouvées ainsi que des principes de production à la ferme et post-exploitation, tout en répondant aux besoins des hommes et des femmes afin d'accroître les revenus du ménage et de créer des opportunités d'emplois décents en milieu rural et de création d'entreprises pour les jeunes au Niger. Cela contribuera à la mise en œuvre des
stratégies nationales de production et de commercialisation du riz, afin de renforcer l'autosuffisance et de réduire considérablement les importations de riz. L'approche globale est celle qui prend une chaîne de valeur où le secteur privé joue un rôle clé avec les gouvernements et les partenaires de développement, en fournissant l'environnement favorable nécessaire.

Ce projet contribuera directement aux objectifs de la stratégie décennale de la BID, en particulier la création d'emplois et le développement d'entreprises agro-industrielles privées, et vise à créer au moins 25 000 emplois sur différentes parties de la chaîne de valeur. Le projet comprend toutes les étapes de la chaîne de valeur, de la production à l’agrégation, au traitement et à la distribution et la consommation, en passant par la fourniture d’intrants physiques (semences améliorées pour les agriculteurs, emballages pour les transformateurs), le financement et d’autres services de soutien. Les questions de gouvernance de la chaîne de valeur (comment les différents acteurs de la chaîne de valeur du riz sont liés les uns aux autres et aux marchés finaux (information, contrats de production, collaboration). Ceci est
essentiel pour l’inclusion de tous les acteurs de la chaîne de valeur, notamment les femmes et les hommes, y compris lesjeunes: les entreprises dirigées par des femmes et les jeunes entrepreneurs
du secteur rizicole doivent avoir accès à des services, à une formation et à des technologies adéquats. Le projet soutient également le renforcement des institutions et le développement des capacités afin de promouvoir une compétitivité agricole accrue ainsi que l'inclusivité des organisations / coopératives de producteurs de riz et d'autres acteurs du secteur privé et fournisseurs de services du secteur agricole, une attention particulière étant accordée à l'amélioration de la capacité de ces prestataires de services à:
fournir des services aux femmes et aux jeunes.

Objectif du projet : L’objectif principal du projet est de contribuer à la réduction du taux élevé d’importation de riz et de renforcer la croissance économique en améliorant la production, la
transformation et la commercialisation, et en renforçant la participation du secteur privé.

Plus précisément, le projet va:
a. Soutenir les efforts du gouvernement pour augmenter substantiellement la production et la productivité du riz en utilisant l’approche basée sur la chaîne de valeur du secteur privé,
b. Augmenter les revenus des petits exploitants et réduire la pauvreté et l’insécurité alimentaire, et améliorer ainsi les moyens de subsistance de la population rurale,
c. Créer des opportunités commerciales pour les riziculteurs ciblés, en leur facilitant l’accès aux marchés.
d. Créer des emplois directs et indirects au-delà de sa zone d’intervention Quatre (4) composantes constituent les piliers sur lesquels est conçu le RRVCDP NIGER.

I. Composante A. Augmenter la production et la productivité du riz:

A.1. Aménagement des terres irriguées:
Le projet financera l'aménagement de 600 ha comme suit: (i) 400 ha de terres basses pour le riz (150 ha à Dosso et 250 ha à Tillabéri); (ii) 200 ha pour produire des légumes (100 ha à Dosso et 100 ha à Tillabéri).

A.2-Accès à des équipements de production de semences et agricoles améliorés:
Le projet fournira à des groupes d'agriculteurs des équipements agricoles et post-récolte (centres de stockage, zones de séchage, plates-formes de marché) pour les principales opérations culturales et de post-récolte, afin de permettre la culture de riz, d'oignon et de légumes sélectionnés. Le projet fournira également aux producteurs de semences organisés des fondations améliorées et des ensembles de technologies appropriées. La sous-composante transformera le Centre national de la recherche agricole (INRAN) en un centre d’excellence national pour la recherche agricole sur le riz, avec une nouvelle cartographie des zones agro-écologiques, avec le soutien d’Africa Rice et de Manobi. Cela leur permettra
d’adapter le plus grand nombre de technologies et d’innovations émanant des partenaires techniques locaux (INRAN, DGA) en facilitant leur adoption afin de combler l’écart de rendement entre producteurs et multiplicateurs de semences (en permettant la dissémination des technologies).

A.2.1 Accès aux semences améliorées:
S’agissant de la production végétale, les semences sont les premiers et principaux éléments de la production végétale, et la qualité du produit dépend considérablement de la qualité des
semences. L’utilisation de la bonne semence permettra sûrement d’augmenter la productivité et la production. Cette sous composante financera le renforcement des capacités de l'INRAN et de la DGA à travers un appui apporté et soutenu par AfricaRice pour développer: (i) la production de semences de pré-base; ii) la production de semences de base; (iii) l'inspection sur le terrain et les tests de qualité des semences (iv) la fourniture de matériel agricole, et (v) le renforcement des capacités.

A.3. Accès au matériel agricole:
Le projet fournira du matériel agricole aux groupes d’agriculteurs pour les centres de stockage, les zones de séchage, les marchés communautaires et les centres de traitement.

II. Composante B. Renforcement des liens avec les marchés:
Cette composante a pour objectif d'améliorer la rentabilité des petits exploitants et des transformateurs de riz à petite et moyenne échelle, en améliorant leur accès aux marchés et leur capacité à valoriser les matières premières produites localement.

B.1. Soutien aux infrastructures de marché:
Il financera: (i) la construction d’infrastructures de stockage réparties sur les différents sites du projet pour les semences, les engrais et les produits agricoles; ii) la construction d’usines de transformation du riz et des équipements connexes, la construction et l'équipement d’aires de séchage qui seront utilisés après la
récolte pour assurer une qualité de grain appropriée pour le stockage, etc.

B.2. Soutien à la création de valeur, aux liens avec les marchés et au renforcement des capacités
La sous-composante appuiera la création d’installations de traitement du riz et financera l'acquisition de Mini-Mills/Unités de transformation et des équipements connexes.

B.3. Appui institutionnel et renforcement des capacités:
Cette sous-composante comprend plusieurs interventions telles que (i) formation à la multiplication / diffusion de systèmes améliorés d'approvisionnement en semences et en intrants, aménagements sommaires, (ii) infrastructures de stockage et transformation des produits, (iii) programmes de formation efficaces pour la production de cultures intercalaires appropriées; (iv) variétés de semences appropriées, et (v) essais variétaux sur des cultures légumières irriguées. En outre, il effectuera une
cartographie de la fertilité des sols des principales zones de production du projet. Ceci est important pour élaborer des recommandations d'utilisation rationnelle des engrais par les agriculteurs, et pour que le secteur des engrais fournisse des engrais appropriés aux agriculteurs et aux négociants en agroalimentaire.

B.4. Accès au financement:
Cette sous-composante appuiera la création et le développement de micro-entreprises en renforçant les capacités des jeunes et des micro -entrepreneurs agroalimentaires et en leur favorisant l’accès
à un micro-financement participatif conforme à la charia.

III. Composante C: Promouvoir un environnement politique et institutionnel propice.
La composante soutient les interventions liées aux facteurs politiques, en mettant l'accent sur la création de partenariats solides entre les secteurs public et privé

IV. Composante D: Gestion de projet et coordination.
Les activités prévues au titre des composantes du projet comportent la réalisation de diverses infrastructures (stockage, Transformation, commercialisation, OME, irrigation) dans le cadre de la mise en œuvre du Projet.

Le projet se propose d’utiliser une partie des fonds pour recruter le personnel suivant :

-Deux (2) Chefs d’Equipes Régionaux du RRVCDP.

1.1- Mission du Coordonnateur Régional
Sous l’autorité directe du Coordonnateur National, le Chef d’Equipe Régional a les responsabilités et les tâches ci-après :
-Assurer la coordination du projet au niveau régional ;
-Assurer le suivi et la supervision de toutes les activités du RRVCDP au niveau de la région ;
-Participer au besoin, aux réunions techniques de l’UGP
-Assurer la gestion des fonds mis à sa disposition au niveau de la région ;
-Assurer la gestion du personnel mis à sa disposition ;
-Assurer le contrôle de la qualité technique des prestations de services ;
-Contrôler l’exécution des différents contrats passés d’une part avec les opérateurs et d’autres part avec les différents prestataires de services ;
-Veiller au respect des procédures de gestion administrative, financière et comptable du projet ;
-Veiller au respect des délais d’exécution des différents contrats ;
-Participer aux missions conjointes de supervision
-Veiller à la mise en œuvre des différentes recommandations des missions conjointes de supervision et des audits ;
-Représenter le Coordonnateur national du RRVCDP auprès des autorités et des instances régionales ;
-Rendre compte régulièrement l’UGP sur l’état d’avancement des activités du RRVCDP ;
-Produire des rapports mensuels, trimestriels et annuels d’activités
à l’UGP
-Tenir des réunions périodiques d’Information des membres de l’équipe régionale sur les avancées et les contraintes du projet.
-Tenir des rencontres périodiques de partage sur les avancées et les contraintes liées à la mise en œuvre du projet avec les acteurs régionaux de la Chaine de Valeur du Riz

Profil du Chef d’Equipe Régional : Le Coordonnateur Régional devra avoir les qualifications minimales suivantes :
-Avoir au moins BAC+4 en agronomie, gestion de projet, développement rural, planification ou tout autre diplôme équivalent ;
-Justifier d’une expérience d’au moins 4 ans dans un poste de responsabilité ;
-Avoir une expérience dans les domaines suivants ; la production rizicole (maitrise des itinéraires techniques,) la participation à la mise en œuvre du processus d’organisation et de formation des riziculteurs, participation au processus de mise en place de l’interprofession, conduite des essais de riz etc.) ;
-Bonne aptitude à travailler en équipe et sous pression ;
-Avoir une expérience de gestion des projets
-Avoir une bonne maitrise du français et des logiciels informatiques de base (power point, Excel, Word!) ;
-Avoir une bonne aptitude de communication et de travail en
équipe
-Etre âgé de 55 ans au plus.

Type et durée du contrat
3.1- Type de contrat : Le candidat retenu aura un statut de consultant en conformité avec les directives « sélection et emploi de consultants par les emprunteurs de la Banque Islamique de Développement (BID).
3.2- Durée du contrat : La durée du contrat est d’un an renouvelable.

Annexe B : Obligation en matière d’établissement de rapport :
Le Chef d’Equipe régional a l’obligation de fournir des rapports mensuels et trimestriels, et annuels de ses activités et cela conformément à ses termes de référence définis dans l’annexe A.
i) Les rapports mensuels et trimestriels doivent être disponibles au plus tard 15 jours après la fin du mois ou du trimestre ;
ii) Les rapports et plans d’actions trimestriels doivent être disponibles au plus tard 15 jours avant la fin du trimestre ;
iii) Les rapports et programmations annuels doivent être disponibles avant le 1er octobre de l’année en cours.

Lieu de travail et de Résidence : Dosso ou Tillabéri (avec déplacements fréquents sur le terrain et à Niamey) ;



Partager cette offre d'emploi avec ses connaissances sur



VOIR LA LISTE DES AUTRES OFFRES D'EMPLOIS APRES LA PUBLICITE!


professionnallink.com






LES OFFRES D'EMPLOIS DANS LE MEME DOMAINE







Plusieurs structures nous font confiance !