Profesionnallink




Recrutement de 01 CLOSE PROTECTION OFFICER

Localité : Mali / Bamako
Domaine : Armée
Niveau : Non precise
Entreprise recruteur : Organisation des Nations Unies (ONU)

Recrutement de 01 CLOSE PROTECTION OFFICER
Niveau d'études: Non précisé
Expérience: 5 ans
Expire le: 22-03-2023

ONU Carrière
BAMAKO, MALI
vacance de poste

Intitulé publication: CLOSE PROTECTION OFFICER, FS5
Intitulé code d’emploi: CLOSE PROTECTION OFFICER
Département / Bureau: Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali
Lieu d'affectation: BAMAKO
Période de candidature: - 22 mars 2023
No de l’appel á candidature: 23-Security-MINUSMA-203929-F-Bamako (M)
Staffing Exercise N/A

Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité

Cadre organisationnel
Ce poste est situé au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). Sous le commandement général du conseiller principal en matière de sécurité, adjoint au conseiller principal en matière de sécurité/opérations, l'officier de protection rapprochée de niveau FS-5 rend compte directement au coordinateur de la protection rapprochée pour toutes les questions relatives à la protection rapprochée.

Responsabilités
Dans le cadre des pouvoirs qui lui sont délégués et sous la supervision générale du conseiller en chef pour la sécurité (CSA), le responsable de la protection rapprochée de niveau FS-5 s'acquitte des tâches suivantes :
- superviser une équipe de protection rapprochée chargée de mener des opérations de protection rapprochée pour le compte d'un haut fonctionnaire des Nations unies
- Fournir des conseils sur les besoins opérationnels dans la zone d'opérations mandatée et pendant la durée de l'affectation ;
- Assurer la sécurité du bureau de travail et de la résidence personnelle du haut fonctionnaire des Nations unies ;
- Veiller à ce que des mesures d'atténuation soient mises en place à tout moment pour dissuader ou écarter les menaces identifiées et pour préserver la sécurité, la sûreté et le bien-être des hauts fonctionnaires des Nations unies ;
- Veille à ce que l'efficacité de l'équipe de protection rapprochée soit maintenue en fonction de l'évolution du niveau de menace local ;
- Mener des opérations de protection rapprochée ;
- Accompagner le haut fonctionnaire des Nations unies lors de ses déplacements officiels et coordonner toutes les exigences en matière de sécurité ;
- Rendre compte au responsable de la protection rapprochée (chef d'équipe) des déplacements officiels du haut fonctionnaire des Nations unies ;
- Dans le cadre des pouvoirs qui lui sont délégués, assure la liaison avec les points focaux de sécurité concernés et informe les membres de l'équipe de protection rapprochée ;
- Avant d'entamer un déploiement, se coordonne avec les représentants des unités ou départements de la mission sur les questions relatives au lieu, à la menace actuelle et au climat politique, et évalue, planifie, coordonne et exécute les opérations de protection rapprochée ;
- Organise des réunions d'information préalables au déploiement avec les agents de protection rapprochée et assure la coordination avec le personnel du bureau du haut fonctionnaire des Nations unies sous la direction de l'agent de protection rapprochée (chef d'équipe). Fournit des conseils sur les changements susceptibles de se produire pendant le service ;
- Déploie à l'avance les agents de protection rapprochée pour les déplacements officiels afin d'assurer la mise en œuvre des dispositions de sécurité ;
- Débriefer les agents de protection rapprochée et évaluer chaque déplacement à la fin de celui-ci ;
- Contribuer à la prévision, à la planification et à l'exécution de la formation en matière de sécurité pour son équipe et assurer la liaison avec d'autres missions des Nations unies afin de se tenir au courant des méthodes de formation actuelles ;
- Tenir à jour les dossiers de qualification et veiller à ce que les agents de sécurité soient certifiés conformément aux normes des Nations unies ;
- Contribuer à la supervision des performances des agents de protection rapprochée et des chauffeurs de protection rapprochée ;
- Identifier les lacunes dans les capacités existantes et formuler des recommandations en vue d'une modification ;
- Contrôler l'équipement de l'équipe et veiller à ce que les exigences minimales en matière d'équipement soient satisfaites, entretenues et déployées ;
- Assister l'officier de protection rapprochée (chef d'équipe) ou son équivalent dans la rédaction des cahiers des charges et fournir les spécifications techniques pour l'acquisition de l'équipement de l'unité et de l'équipe.
- Déterminer les besoins en matière d'équipement, d'installations et d'approvisionnement en fonction des exigences opérationnelles ;
- Effectuer toute autre tâche requise.

Compétences
- Professionnalisme : Excellente connaissance des techniques de protection rapprochée combinée à une solide expérience dans le domaine militaire, policier ou de la sécurité ; compétences analytiques bien développées ; capacité à reconnaître et à évaluer la gravité des menaces ; capacité à coordonner efficacement les opérations de protection rapprochée ; capacité à gérer efficacement les facteurs de stress rencontrés dans le cadre de la gestion de la sécurité et des opérations de protection rapprochée ; Se montre fier de son travail et de ses réalisations ; fait preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; est consciencieux et efficace dans le respect des engagements, des délais et des résultats ; est motivé par des préoccupations professionnelles plutôt que personnelles ; fait preuve de persévérance lorsqu'il est confronté à des problèmes ou à des défis difficiles ; reste calme dans les situations stressantes. Prend la responsabilité d'intégrer les perspectives de genre et d'assurer la participation égale des femmes et des hommes dans tous les domaines de travail.

- Communication : Parle et écrit clairement et efficacement ; écoute les autres, interprète correctement les messages des autres et y répond de manière appropriée ; pose des questions pour clarifier les choses et manifeste son intérêt pour une communication à double sens ; adapte le langage, le ton, le style et le format en fonction de l'auditoire ; fait preuve d'ouverture d'esprit en partageant des informations et en tenant les gens informés.

- Travail d'équipe : Travaille en collaboration avec ses collègues pour atteindre les objectifs de l'organisation ; sollicite des contributions en appréciant réellement les idées et l'expertise des autres ; est disposé à apprendre des autres ; fait passer l'agenda de l'équipe avant son agenda personnel ; soutient et agit conformément à la décision finale du groupe, même si cette décision ne reflète pas entièrement sa propre position ; partage le mérite des réalisations de l'équipe et accepte la coresponsabilité des lacunes de l'équipe.

Formation
Diplôme d'études secondaires ou certificat technique ou professionnel équivalent.
Un permis de conduire valide est requis. La certification UNDSS d'agent de protection rapprochée (CPOC) est hautement souhaitable (et sera exigée pour l'avancement futur dans ce domaine). L'achèvement d'une formation internationale, nationale ou commerciale à la protection rapprochée est souhaitable. Il est souhaitable d'avoir obtenu récemment (dans les deux ans) une certification en matière de trousse d'urgence ou l'équivalent d'une certification en matière de premiers secours. Une formation aux arts martiaux et/ou aux pratiques de sécurité spécialisées est un atout.

Expérience professionnelle
Un minimum de huit ans avec un diplôme d'études secondaires ou l'équivalent d'expérience dans l'armée, la police ou la gestion de la sécurité est exigé.

Un minimum de cinq ans d'expérience à responsabilités croissantes dans le domaine de la protection rapprochée au sein d'une organisation de sécurité nationale, privée ou internationale est exigé.

Au moins deux ans d'expérience dans la gestion de la protection rapprochée, au moins au niveau de chef d'équipe de protection rapprochée dans une organisation de sécurité nationale, privée ou internationale, sont exigés.

Une expérience et une exposition d'au moins un an au niveau international et dans un environnement conflictuel ou post-conflictuel sont exigées.

Une expérience et une compétence dans l'utilisation des armes, des communications, des équipements de surveillance et des véhicules de protection rapprochée sont exigées ;

Expérience souhaitable : protection rapprochée d'un ou de plusieurs mandants ; protection statique et mobile ; fonctionnement d'un poste de commandement de protection rapprochée ; techniques d'intervention en protection rapprochée ; conduite d'une formation en protection rapprochée.

Connaissances linguistiques
L'anglais et le français sont les langues de travail du secrétariat des Nations unies. Pour ce poste, la maîtrise de l'anglais (tant à l'oral qu'à l'écrit) est requise. Une connaissance pratique du français est souhaitable.

Méthode d'évaluation
Les candidats précédemment inscrits sur la liste ne sont pas soumis à une évaluation supplémentaire et ne seront donc pas invités à une telle évaluation.

Notice spéciale
Cette offre d'emploi "Recruter à partir d'une liste" n'est ouverte qu'aux candidats inscrits sur des listes déjà approuvées, à la suite d'un examen par un organe central de contrôle des Nations unies. Seuls les candidats inscrits sur des listes ayant des fonctions similaires au même niveau sont considérés comme des candidats éligibles. Les candidats admissibles reçoivent un courriel les invitant à poser leur candidature. Les candidats inscrits sur les listes sont encouragés à postuler uniquement s'ils sont intéressés et disponibles pour occuper le poste au(x) lieu(x) d'affectation spécifié(s) dans l'offre d'emploi. En postulant à cette offre d'emploi, les candidats s'attendent à accepter l'offre, s'ils sont sélectionnés.

Le Secrétariat des Nations Unies s'est engagé à atteindre un équilibre entre les sexes et la diversité géographique au sein de son personnel. Les femmes sont vivement encouragées à postuler à ce poste.

Charte des Nations Unies
Aux termes du paragraphe 3 de l’Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. Ne seront pas retenues les candidatures des personnes qui ont commis des violations du droit international des droits de l’homme, des violations du droit international humanitaire, des actes d’exploitation, d’atteintes ou de harcèlement sexuels, ou au sujet desquelles il existe des raisons plausibles de croire qu’elles ont été impliquées dans la commission de tels actes. L’expression « exploitation sexuelle » désigne le fait d’abuser ou de tenter d’abuser d’un état de vulnérabilité, d’un rapport de force inégal ou de rapports de confiance à des fins sexuelles, y compris mais non exclusivement en vue d’en tirer un avantage pécuniaire, social ou politique. On entend par « atteinte sexuelle » toute atteinte physique de nature sexuelle commise par la force, sous la contrainte ou à la faveur d’un rapport inégal, ou la menace d’une telle atteinte. Le harcèlement sexuel s'entend de tout comportement déplacé à connotation sexuelle raisonnablement propre ou de nature à choquer ou humilier, lorsqu'il entrave la bonne marche du service, est présenté comme une condition d'emploi ou crée au lieu de travail un climat d'intimidation, d'hostilité ou de vexation, et lorsque ce comportement est assez grave pour justifier le licenciement de son auteur. La candidature de personnes qui ont commis des infractions autres que des infractions mineures au code de la route ne sera pas retenue.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

La considération dominante dans l’engagement, la mutation ou la promotion du personnel est la nécessité de s’assurer les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. En acceptant une offre d’engagement, les membres du personnel sont soumis(es) à l’autorité du Secrétaire général, qui peut leur assigner l’une quelconque des tâches ou l’un quelconque des postes de l’Organisation des Nations Unies, conformément à l’alinéa c) de l’article 1.2 du Statut du personnel. Dans ce contexte, tous les membres du personnel recrutés sur le plan international sont tenus de changer de fonctions périodiquement à l’intérieur d’un même lieu d’affectation ou dans un autre lieu d’affectation, dans les conditions fixées par le Secrétaire général.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils ou elles peuvent consulter le manuel d'instructions pour le candidat, en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à 11:59 p.m. (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier
L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.



Partager cette offre d'emploi avec ses connaissances sur



VOIR LA LISTE DES AUTRES OFFRES D'EMPLOIS APRES LA PUBLICITE!


professionnallink.com







Publicités



Plusieurs structures nous font confiance !