Profesionnallink




Recrutement de 01 COORDINATEUR DU DÉVELOPPEMENT, ÉCONOMISTE

Localité : République démocratique du Congo / Baraka
Domaine : Economie
Niveau : BAC + 5
Entreprise recruteur : Organisation des Nations Unies (ONU)

Recrutement de 01 COORDINATEUR DU DÉVELOPPEMENT, ÉCONOMISTE
Niveau d'études: Bac + 5 ou plus
Expérience: 7 ans
Expire le: 06-01-2023

ONU Carrière
Kinshasa, République Démocratique du Congo
vacance de poste

Intitulé publication: COORDINATEUR DU DÉVELOPPEMENT, ÉCONOMISTE, P4
Intitulé code d’emploi: FONCTIONNAIRE CHARGÉ DE LA COORDINATION DU DÉVELOPPEMENT/ÉCONOMISTE
Département / Bureau: Système des coordonnateurs résidents
Lieu d'affectation: KINSHASA
Période de candidature: - 06 janvier 2023
No de l’appel á candidature: 22-Sustainable Development-RCS-197716-R-Kinshasa (X)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité

Cadre organisationnel
Le Secrétaire général de l'ONU a lancé le 1er janvier 2019 une nouvelle réforme mondiale audacieuse qui a repositionné le système de développement de l'ONU pour qu'il puisse contribuer de manière plus efficace et efficiente à la réalisation de l'Agenda 2030 et des Objectifs de développement durable. Dans le cadre de cette réforme, les bureaux des coordonnateurs résidents des Nations unies (UN RCO), sous la direction d'un coordonnateur résident des Nations unies autonome et indépendant - le fonctionnaire le plus haut placé du système de développement des Nations unies et représentant du Secrétaire général des Nations unies au niveau national - appuient les pays dans la réalisation de leurs priorités en matière de développement et dans la réalisation des ODD.

Le poste est situé au Bureau de coordination résident (RCO) des Nations Unies à République Démocratique du Congo, en Kinshasa, et relève du responsable principal de la coordination du développement, de la planification stratégique et du chef d'équipe du RCO.

Dans le cadre des pouvoirs qui lui sont délégués, le titulaire s'acquittera des fonctions et des tâches suivantes :

Responsabilités
1. Planifie, facilite et consolide l'analyse factuelle de l'état d'avancement des objectifs de développement durable (ODD), en fournissant des conseils de fond au CR et à l'équipe de pays des Nations unies, notamment sur les éléments relatifs au programme de transformation économique (y compris la transition verte et juste, la transformation numérique et l'avenir du travail) et au financement des ODD.

• Recherche, analyse, consolide et présente des informations et des données sur les meilleures pratiques émergentes en matière de transformation économique pour le développement durable, y compris la transition verte et juste, la transformation numérique et l'avenir du travail, entre autres ; en accordant une attention particulière au genre et aux principes " leave no one behind " (LNOB).
• Fournir des conseils sur les directives, les outils et autres documents mondiaux/de l'entreprise liés à la transformation économique et au financement des ODD.
• Travailler avec les homologues de l'équipe de pays des Nations unies pour créer des thèmes de sensibilisation communs, convergents et cohérents liés à la transformation économique durable et au financement des ODD, en aidant à identifier et à analyser les points d'entrée pour les options de soutien politique catalytique et consolidé des Nations unies, afin de permettre la transition vers des modes de production et de consommation plus efficaces, à faible émission de carbone et résilients, en maximisant les résultats sociaux, environnementaux et économiques qui ont un impact sur la mise en œuvre de plusieurs ODD et de leurs cibles, avec des propositions d'"interventions accélératrices" qui peuvent aider à débloquer et à accélérer les progrès vers le développement durable.
• Recueillir et analyser les données sur les opérations de l'ONU au niveau des pays à l'appui de la mise en œuvre du programme de transformation économique et du financement des ODD, identifier les lacunes et proposer des actions de suivi.
• En étroite collaboration avec l'équipe de pays des Nations unies, il recherche, élabore et présente des documents d'orientation, des notes d'orientation et d'autres outils fondés sur les connaissances, et soutient les discussions dans les forums nationaux afin d'influencer et de faire progresser le dialogue politique et de plaider pour recadrer les politiques et les pratiques économiques autour de la transformation économique afin de contribuer à la réalisation des ODD;
• Coordonne la préparation des rapports phares de l'ONU sur la transformation économique et le financement des ODD, y compris l'analyse des données et la fourniture de preuves pour justifier les politiques et les interventions en faveur des ODD;
• Suivre les tendances et les questions économiques régionales et mondiales, analyser leurs implications pour la réalisation des ODD au niveau national et recommander d'autres questions à examiner;
• Réaliser et consolider le travail analytique pour renforcer la compréhension du rôle catalyseur du secteur privé dans le contexte de la transformation économique verte et du financement des ODD ; identifier les opportunités de créer des partenariats solides avec le secteur privé en tant que partie prenante clé dans le contexte de la transformation économique et de la croissance verte;
• Analyser les tendances et fournir des conseils et un soutien sur les mécanismes nouveaux et innovants pour le financement des ODD, y compris sur les initiatives mondiales des Nations unies et d'autres institutions de développement;
• Fournit des contributions pour les documents d'information et les points de discussion sur les questions liées au financement des ODD pour examen par le CR / l'équipe de pays des Nations Unies;
• Soutient les initiatives de l'équipe de pays des Nations unies visant à faire progresser le financement des ODD, notamment dans le contexte des cadres de financement nationaux intégrés (CFNI);
• Fournir des analyses et des conseils économiques pour contribuer aux approches interpiliers (humanitaire-développement-paix) dans le pays.

2. Plaide pour la création de partenariats solides avec le système des Nations unies, avec les homologues nationaux au sein du gouvernement et d'autres partenaires pertinents, y compris les institutions financières internationales (IFI), afin de soutenir le recadrage des politiques et des pratiques économiques autour de la transformation économique et du financement des ODD.

• Favoriser les échanges entre pairs et ouvrir un canal de communication cohérent et des partenariats solides avec les économistes du système des Nations unies afin de créer et de consolider des opportunités de plaidoyer communes, convergentes et cohérentes sur des sujets liés à la transformation économique et au financement des ODD;
• En étroite collaboration avec le responsable des partenariats du BCR, il s'assure de l'engagement effectif de tous les homologues concernés pour développer la collaboration et les partenariats autour de la transformation économique et du financement des ODD, par exemple avec les bureaux nationaux de planification ou d'économie, les IFI, le secteur privé, etc.;
• Se tenir au courant et suivre les dernières évolutions des travaux analytiques, des politiques, du soutien financier et du renforcement des capacités fournis par d'autres partenaires de développement concernés (y compris les IFI, les partenaires bilatéraux et multilatéraux, les universités, le secteur privé et d'autres) sur des sujets liés à la transformation économique et au financement des ODD et identifier les possibilités de collaboration;
• S'engage auprès du secteur privé pour mieux comprendre sa contribution potentielle au programme de transformation de l'économie verte, et pour identifier les possibilités de financement catalytique privé et/ou public-privé pour la réalisation des ODD.

3. Coordonne le développement par l'équipe de pays des Nations unies d'une nouvelle génération de cycle de programmation intégrée des ODD (y compris le développement de feuilles de route, de CCA, de l'UNSDCF, de programmes conjoints des Nations unies ainsi que de rapports annuels et autres) qui fait progresser le programme de transformation économique et définit une approche claire du financement des ODD dans les pays de programme.

• Aide le CR/équipe de pays des Nations unies à garantir une analyse macroéconomique solide et une analyse du financement des ODD par le biais d'une optique intégrée dans la préparation des analyses communes par pays et d'autres exercices analytiques;
• Identifie les problèmes et propose des recommandations pour l'équipe de pays des Nations unies sur la façon dont la programmation des Nations unies au niveau national autour de la transformation économique et des réponses politiques intégrées peut être optimisée et mieux répondre aux besoins de développement durable et aux tendances émergentes dans le pays;
• Guide l'élaboration et la mise en œuvre des cadres de coopération des Nations unies en matière de développement durable, en garantissant un engagement fort et intégré de l'équipe de pays des Nations unies dans les programmes de transformation économique et de financement des ODD dans le pays;
• Contribuer à la programmation conjointe des Nations unies pour renforcer la formulation d'une nouvelle génération de programmes conjoints des Nations unies sur la transformation économique et le financement des ODD (y compris ceux qui sont soutenus par le Fonds conjoint pour les ODD) en veillant à ce qu'ils soient orientés vers l'investissement et aient un impact au niveau national;
• Aide les groupes de résultats de l'équipe de pays des Nations Unies à mettre en œuvre des plans de travail conjoints afin de garantir que les activités opérationnelles des Nations Unies pour le développement soient pertinentes et répondent aux objectifs de développement durable;
• Propose des recommandations pour renforcer le soutien de l'ONU aux processus gouvernementaux et multipartites sur l'élaboration des politiques et le développement des capacités autour des agendas de la transformation économique et du financement des ODD.

4. Planifier et diriger la gestion des connaissances autour des agendas de la transformation économique et du financement des ODD, afin de favoriser une compréhension commune par l'équipe de pays des Nations unies des tendances, des défis et des opportunités en matière de développement durable dans les pays du programme.

• Promouvoir la collaboration, le soutien par les pairs, l'innovation, les bonnes pratiques, les enseignements tirés, les besoins et les possibilités en participant activement aux communautés de pratique et aux réseaux de connaissances locaux, régionaux et mondiaux au sein du système des coordonnateurs résidents, dans l'ensemble des Nations unies (y compris le réseau des économistes des Nations unies) et au-delà;
• Recherche, analyse et présente les meilleures pratiques et les enseignements tirés de la mise en œuvre des initiatives politiques et de la programmation des Nations unies en matière de transformation économique, en vue de conseiller le CR et l'équipe de pays des Nations unies sur les mesures à prendre pour renforcer l'orientation politique des Nations unies;
• Suivre et analyser les bonnes pratiques et les modèles réussis de financement des ODD mis en œuvre par l'ONU dans les pays et ailleurs, et proposer des options pour les transformer en politiques et programmes nationaux d'investissement dans les ODD bancables;
• Se tenir au courant des approches innovantes émergentes dans le domaine de la transformation économique et du financement des ODD, et proposer de nouvelles méthodes de travail, le cas échéant;
• Réfléchit aux processus de son domaine de travail à des étapes clés et génère des connaissances utiles pour les autres membres du système de CR et des équipes de pays de l'ONU.
• Recueillir et analyser des données pour identifier des tendances ou des schémas et fournir des informations par le biais de graphiques, de tableaux et de rapports en utilisant des méthodes de visualisation des données pour permettre une planification, une prise de décision, une présentation et des rapports axés sur les données.

Compétences
Professionnalisme : Aptitude à appliquer les théories, concepts et approches en matière de développement durable. Aptitude à cerner les problèmes, à les analyser et à aider à trouver une solution. Aptitude à collecter des données à l’aide de différentes méthodes. Compétences avérées en matière d’analyse et d’évaluation conceptuelles, et aptitude à effectuer en toute indépendance des travaux de recherche et d’analyse, y compris connaissance générale et pratique des diverses sources d’information pour la recherche, notamment électroniques (Internet, intranet et bases de données). Tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d'honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d'obtenir les résultats escomptés ; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans les situations de crise. Prendre la responsabilité de transversaliser la problématique femmes-hommes et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités.

Aptitude à planifier et organiser : Définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues ; hiérarchiser les activités et tâches prioritaires ; modifier les priorités en fonction des besoins ; prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien ; tenir compte des risques et des imprévus dans la planification ; suivre l’exécution des plans et les modifier s’il y a lieu ; tirer le meilleur parti du temps dont on dispose.

Esprit d'équipe : Collaborer avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs de l'Organisation ; solliciter les apports, apprécier à leur juste valeur les idées et la compétence de chacun et être prêt à apprendre de lui ; faire passer l’intérêt de l’équipe avant son avantage personnel ; accepter les décisions finales du groupe et s’y plier, même si elles ne cadrent pas parfaitement avec sa position propre ; partager les réussites de l’équipe et assumer sa part de responsabilité dans ses échecs.

Formation
Diplôme universitaire avancé (maîtrise ou diplôme équivalent) en économie, ou en finances publiques, en politique publique, en développement durable ou dans un domaine connexe. Un diplôme universitaire de premier niveau combiné à deux années supplémentaires d'expérience qualifiée peut être accepté en lieu et place du diplôme universitaire supérieur.

La réussite de programmes diplômants et non diplômants en analyse de données, en analyse commerciale ou en science des données est un avantage.

Expérience professionnelle
Un minimum de sept (7) ans d'expérience à responsabilité progressive dans le domaine de la politique macroéconomique, de la recherche et de l'analyse économiques dans le contexte de la coopération au développement ou d'un domaine connexe est requis.

Une expérience professionnelle dans les pays en développement et les organisations internationales, dans l'élaboration de programmes visant à atteindre les objectifs de développement durable ou des objectifs stratégiques de développement similaires dans un pays, est souhaitable.

Une expérience de la collaboration inter-agences ou inter-organisations dans le secteur du développement est souhaitable.

Deux (2) années ou plus d'expérience en analyse de données ou dans un domaine connexe sont souhaitables

Connaissances linguistiques
L'anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat des Nations Unies. Pour le poste annoncé, la maîtrise de l'anglais ou du français est requise. La connaissance d'une autre langue officielle des Nations Unies est souhaitable.

Note: " Maîtrise " équivaut à une note de " maîtrise " dans les quatre domaines (lire, écrire, parler, comprendre) et " connaissance de " équivaut à une note de " confiance " dans deux des quatre domaines.

Méthode d'évaluation
L'évaluation des candidats qualifiés peut comprendre un exercice d'évaluation qui peut être suivi d'un entretien basé sur les compétences.

Notice spéciale
Ce poste est disponible pour une période initiale d'un an. La prolongation de la nomination est soumise à la disponibilité des fonds.

Les fonctionnaires sont soumis à l'autorité du Secrétaire général et peuvent être assignés par lui. Dans ce contexte, tous les fonctionnaires sont censés accéder périodiquement à de nouvelles fonctions au cours de leur carrière, conformément aux règles et procédures en vigueur.

Les personnes handicapées sont fortement encouragées à postuler, comme le prévoit la politique d'inclusion des personnes handicapées du Secrétaire général.

Candidats internes : Lorsque vous remplissez le formulaire, assurez-vous que TOUS les domaines, toute l'expérience professionnelle et les informations de contact sont remplis et à jour. Ces informations permettent au responsable du recrutement d'évaluer votre admissibilité et votre aptitude à occuper le poste et de vous contacter.

Les contractants individuels et les consultants (personnel non fonctionnaire) qui ont travaillé au sein du Secrétariat de l'ONU au cours des six derniers mois, quelle que soit l'entité
administrante, ne peuvent pas postuler à des postes professionnels et supérieurs temporaires ou à durée déterminée et leur candidature ne sera pas prise en considération.

Pour ce poste, les personnes originaires des États Membres suivants, qui sont non représentés ou sous-représentés au Secrétariat de l’ONU au 31 septembre 2022, sont vivement encouragés à faire acte de candidature : Afghanistan, Andorre, Angola, Antigua-et-Barbuda, Arabie Saoudite, Bahreïn, Belize, Brunéi Darussalam, Cabo Verde, Chine, Comores, Cuba, Djibouti, Dominique, Émirats Arabes Unis, États fédérés de Micronésie, États-Unis d’Amérique, Gabon, Grenade, Guinée équatoriale, Guinée-Bissau, Haïti, Israël, Îles Marshall, Îles Salomon, Japon, Kiribati, Koweït, Lesotho, Libéria, Libye, Liechtenstein, Malte, Monaco, Mozambique, Namibie, Nauru, Norvège, Oman, Palaos, Panama, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Paraguay, Qatar, République centrafricaine, République de Corée, République démocratique populaire lao, République populaire démocratique de Corée, Saint-Vincent-et les Grenadines, Sainte-Lucie, Saint Marin, Samoa, Sao Tomé-et-Principe, Slovénie, Soudan du Sud, Tchad, Timor-Leste, Turkménistan, Tuvalu, Vanuatu.

Aux Nations Unies, la considération primordiale en matière de recrutement et d'emploi du personnel est la nécessité d'assurer les plus hautes qualités de travail, de compétence et d'intégrité, en tenant dûment compte de la diversité géographique. Toutes les décisions en matière d'emploi sont prises sur la base des qualifications et des besoins de l'organisation. Les Nations unies s'engagent à créer un environnement diversifié et inclusif de respect mutuel. Les Nations Unies recrutent et emploient du personnel sans distinction d'identité de genre, d'orientation sexuelle, de race, de religion, d'origine culturelle et ethnique ou de handicap. Des aménagements raisonnables peuvent être proposés aux candidats handicapés pour faciliter leur participation au processus de recrutement, s'ils en font la demande et s'ils sont indiqués dans le formulaire de candidature.

Tous les candidats sont vivement encouragés à postuler en ligne dès que possible après la publication de l'offre d'emploi et bien avant la date limite indiquée dans l'offre. Les candidatures en ligne feront l'objet d'un accusé de réception si une adresse électronique a été fournie. Si vous ne recevez pas d'accusé de réception par courrier électronique dans les 24 heures suivant la soumission, il se peut que votre candidature n'ait pas été reçue. Dans ce cas, veuillez soumettre à nouveau votre demande, si nécessaire. Si le problème persiste, veuillez demander une assistance technique en cliquant sur le lien Inspira "Need Help’’ ?.

Charte des Nations Unies
Aux termes du paragraphe 3 de l’Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. Ne seront pas retenues les candidatures des personnes qui ont commis des violations du droit international des droits de l’homme, des violations du droit international humanitaire, des actes d’exploitation, d’atteintes ou de harcèlement sexuels, ou au sujet desquelles il existe des raisons plausibles de croire qu’elles ont été impliquées dans la commission de tels actes. L’expression « exploitation sexuelle » désigne le fait d’abuser ou de tenter d’abuser d’un état de vulnérabilité, d’un rapport de force inégal ou de rapports de confiance à des fins sexuelles, y compris mais non exclusivement en vue d’en tirer un avantage pécuniaire, social ou politique. On entend par « atteinte sexuelle » toute atteinte physique de nature sexuelle commise par la force, sous la contrainte ou à la faveur d’un rapport inégal, ou la menace d’une telle atteinte. Le harcèlement sexuel s'entend de tout comportement déplacé à connotation sexuelle raisonnablement propre ou de nature à choquer ou humilier, lorsqu'il entrave la bonne marche du service, est présenté comme une condition d'emploi ou crée au lieu de travail un climat d'intimidation, d'hostilité ou de vexation, et lorsque ce comportement est assez grave pour justifier le licenciement de son auteur. La candidature de personnes qui ont commis des infractions autres que des infractions mineures au code de la route ne sera pas retenue.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

La considération dominante dans l’engagement, la mutation ou la promotion du personnel est la nécessité de s’assurer les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. En acceptant une offre d’engagement, les membres du personnel sont soumis(es) à l’autorité du Secrétaire général, qui peut leur assigner l’une quelconque des tâches ou l’un quelconque des postes de l’Organisation des Nations Unies, conformément à l’alinéa c) de l’article 1.2 du Statut du personnel. Dans ce contexte, tous les membres du personnel recrutés sur le plan international sont tenus de changer de fonctions périodiquement à l’intérieur d’un même lieu d’affectation ou dans un autre lieu d’affectation, dans les conditions fixées par le Secrétaire général.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils ou elles peuvent consulter le manuel d'instructions pour le candidat, en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à 11:59 p.m. (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier
L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.



Partager cette offre d'emploi avec ses connaissances sur



VOIR LA LISTE DES AUTRES OFFRES D'EMPLOIS APRES LA PUBLICITE!


professionnallink.com






LES OFFRES D'EMPLOIS DANS LE MEME DOMAINE






Publicités



Plusieurs structures nous font confiance !