Profesionnallink




Recrutement-Formulation d’une stratégie nationale de mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) au Benin

Localité : Niger / Niamey
Domaine : Economie
Niveau : BAC + 5
Entreprise recruteur : Organisation des Nations Unies (ONU)

Recrutement-Formulation d’une stratégie nationale de mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) au Benin
Niveau d'études: Bac + 5 ou plus
Expérience: 5 ans
Expire le: 07-09-2022

ONU Carrière
Niamey, Niger
vacance de poste

Intitulé publication : Formulation d’une stratégie nationale de mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) au Benin,
Département / Bureau : Commission économique pour l'Afrique
Lieu d'affectation : NIAMEY
Période de candidature : - 07 septembre 2022
No de l’appel á candidature : 22-Economic Commission for Africa-188813-Consultant
Staffing Exercise N/A

Valeurs fondamentales de l'ONU : intégrité, professionnalisme, respect de la diversité

Result of Service
Les livrables suivants sont attendus :

1. Note technique de cadrage de l’étude précisant la démarche méthodologique devant guider la formulation de la stratégie, l’approche consultative, les outils de consultations, de collecte de données et d’analyse, la structure de la stratégie, etc. ;
2. Rapports des possibles forums nationaux d’information, de sensibilisation et de consultation sur la ZLECAf ;
3. Compte-rendu exhaustif de l’exercice de collecte des données ;
4. Projet de document de la stratégie devant être soumis à la validation nationale ;
5. Document final de la stratégie nationale développée et son programme d’actions prioritaires y compris les annexes essentielles au suivi et á l’évaluation de la mise en œuvre ;
6. Bases de données, tableaux de données, version Excel de l’ensemble des tableaux, schémas et graphiques du rapport.

La date butoir ainsi que les plans associés à chaque livrable feront l’objet d’une concertation entre les consultants, le ministère en charge du commerce et la CEA.

Work Location
Benin

Expected duration
Le contrat couvrira une durée de 4 mois de travail effectif. Toutefois la période de réalisation de l’ensemble des activités pourrait aller au-delà pour tenir compte du calendrier politique et administratif de la partie nationale ainsi que la tenue des rencontres de validation des différents livrables (Cf le calendrier de la mission).

Duties and Responsibilities
L’accord établissant la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), signé à Kigali (Rwanda) le 21 mars 2018, est entré en vigueur le 30 mai 2019 après le dépôt du 22e instrument de ratification. L’opérationnalisation de cet accord continental a été officiellement lancée le 7 Juillet 2019 à Niamey (Niger). Le démarrage officiel des activités commerciales entamé depuis le 1er janvier 2021 constitue une étape importante de l’intégration africaine recherchée depuis plusieurs décennies et considéré comme l’une des douze programmes majeurs du premier programme d’actions décennal l’Agenda 2063 de l’Union Africaine.

Il est attendu que la ZLECAf stimule la croissance économique, accroît les échanges commerciaux intra-africains, accélère l’industrialisation et participe ainsi à la transformation structurelle et au développement durable en Afrique. En effets, selon les simulations de la CEA, sa mise en œuvre devrait á l’horizon 2045 accroitre les échanges : agroalimentaires de 14,1%, services et industries de 39,2% respectivement et énergie/mines de 16,1% (CEA, 2022).

Pour que la ZLECAf soit réellement bénéfique, des actions prioritaires doivent être entreprises à court et à moyen-terme. Premièrement, la ratification de la ZLECAF est essentielle et les États membres doivent être soutenus dans la recherche du consensus autour des politiques sur la concurrence, l’investissement et les droits de propriété intellectuelle qui font l’objet des discussions de la seconde phase de même que le E-Commerce et l’inclusion des femmes et des jeunes (troisième phase). Deuxièmement, il est essentiel de tirer parti de l’élan politique autour la ZLECAf pour encourager les États membres à mettre en œuvre des réformes, mener les efforts appropriés et entreprendre des actions adéquates dans le cadre d’une stratégie nationale qui prendrait en compte les spécificités des États en vue de les aider à maximiser les bénéfices attendus de l’Accord tout en minimisant les risques. Afin d’assurer les ajustements nécessaires dans le temps, les stratégies nationales doivent être accompagnées par un mécanisme de suivi et évaluation efficace.

C’est dans ce cadre que la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA) apporte une assistance technique visant à approfondir l’intégration commerciale africaine grâce à la mise en œuvre efficace de la ZLECAf. Un élément majeur de cette assistance est le soutien à la préparation de stratégies nationales de mise en œuvre de la ZLECAf dans les pays africains qui en font la demande. Ces stratégies visent à identifier les avantages comparatifs des pays afin de favoriser la diversification économique et le développement de chaînes de valeur pouvant les aider à maximiser le potentiel commercial dans le contexte de la ZLECAf. Face aux défis climatiques et à la protection de l’environnement, ces stratégies accordent une attention particulière à la production responsable, à l’adoption des technologies et à l’utilisation des énergies propres.
Les politiques de libéralisation commerciale ne permettront pas d’atteindre les buts de développement escomptés si elles n’intègrent pas et n’assurent pas la mise en œuvre des mesures sensibles à la parité homme-femme. En effet, les inégalités de genre liées à la libéralisation commerciale viennent des différences persistantes des positions économiques et sociales entre les hommes et les femmes. Ainsi, le développement d’une approche répondant aux préoccupations du genre est nécessaire pour bénéficier pleinement du potentiel des femmes dans la création des richesses et le développement économique.

Suite à la demande officielle d’assistance technique formulée par le Gouvernement de la République du Benin afin de disposer d’une stratégie nationale de mise en œuvre de la ZLECAf, la CEA se propose de recruter deux consultants nationaux pour accompagner le ministère en charge du commerce et de l’industrie du Benin dans l’élaboration de cette stratégie. Les deux consultants nationaux seront appuyés dans leurs tâches par un consultant régional.

Tâches & responsabilités:
Sous le leadership du ministère en charge du commerce et de l’industrie, et la coordination du point focal du ministère en charge du commerce et de l’industrie du Benin et la supervision du Coordinateur du centre africain des politiques commerciales (ATPC) de la CEA, les consultants nationaux travailleront en étroite collaboration avec le/la consultant(e) régional(e) qui veillera à une division efficace du travail et à l’atteinte des objectifs de la mission. Les consultants travailleront aussi avec les diverses parties prenantes sous les orientations du point focal du Ministère en charge du commerce.

Les taches à réaliser par les consultants se présentent comme suit :
1. Assister techniquement le ministère du commerce dans l’organisation de possibles forums nationaux et régionaux d’information, de sensibilisation et de consultation sur la ZLECAf en travaillant étroitement avec toutes les parties prenantes impliquées dans le projet, y compris les représentants du gouvernement, le secteur privé en particulier les femmes entrepreneurs, les organisations de la société civile et le monde académique ;
2. Collecter les données qualitatives et quantitatives nécessaires à la formulation des documents de stratégie nationale y compris les données désagrégées par sexe et des indicateurs genres pertinents. Cette collecte de données doit aller au-delà de la capitale et couvrir les grands pôles économiques situés á l’intérieur du pays ;
3. Faire la collecte de toutes les lois et règlements contenant des mesures non-tarifaires (MNT) (en version électronique si possible) et les catégoriser par nom, date d’émission, institution d’émission et quelques autres informations supplémentaires sur les lois et règlements, conformément à la méthodologie agréée ;
4. Identifier et analyser les secteurs du commerce des biens et services, du transport, de la communication, du tourisme etc. dotés d’importantes potentialités productives et des avantages comparatifs d’accès au marché continental ;
5. Entreprendre des analyses des chaînes de valeur dans les secteurs prioritaires aux niveaux national et régional tel qu’identifié dans les politiques nationales sectorielles et suivant le plan agréé par la CEA ;
6. Accompagner le Benin dans l’établissement et l’opérationnalisation de son comité national pour la ZLECAf pour assurer la participation de toutes les parties prenantes nationales et régionales à la mise en œuvre de la ZLECAf ;
7. Produire la stratégie nationale de mise en œuvre de la ZLECAf et son programme d’actions prioritaires pluriannuel y compris le dispositif de mise en œuvre, le plan de financement et les annexes essentielles au suivi de sa mise en œuvre ;
8. Dans le contexte actuel des défis sanitaires liés au COVID-19 et de la crise Ukrainienne-Russe y compris la crise sécuritaire dans la sous-région et les conséquences socio-économiques qui en découlent, la stratégie nationale devra en tenir compte et s’assurer des implications sur le processus et la mise en œuvre de la ZLECAf ;
9. Respecter des dates pour les livrables et assurer un travail de qualité ;
10. Répondre aux demandes non anticipées dans le contexte de ce projet.

Qualifications/special skills
Academic Qualifications : Un diplôme universitaire de cycle supérieur (minimum Master) en Économie, Commerce international, statistiques ou dans domaines connexes.
Experience : Le candidat doit avoir au moins cinq (05) années d’expérience dans l’analyse des données de commerce, d’industrie et dans la formulation de politiques de développement en général et politiques commerciales en particulier. Une bonne familiarisation des bases de données internationales en matière de commerce international et une maitrise des outils statistiques et la connaissance des logiciels d’analyse de données sont requises. Une bonne connaissance des défis et opportunités de compétitivité du Benin et de l’Afrique de l’Ouest ainsi qu’une expérience avérée en analyse des chaines de valeurs régionales et mondiales sont des atouts.
Language: l’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat des Nations unies. Pour ce poste, la maîtrise du français est exigée (tant oral qu’écrit) et la connaissance de l’anglais est un atout.

Aucun frais de dossier
THE UNITED NATIONS DOES NOT CHARGE A FEE AT ANY STAGE OF THE RECRUITMENT PROCESS (APPLICATION, INTERVIEW MEETING, PROCESSING, OR TRAINING). THE UNITED NATIONS DOES NOT CONCERN ITSELF WITH INFORMATION ON APPLICANTS’ BANK ACCOUNTS.



Partager cette offre d'emploi avec ses connaissances sur



VOIR LA LISTE DES AUTRES OFFRES D'EMPLOIS APRES LA PUBLICITE!


professionnallink.com







Publicités



Plusieurs structures nous font confiance !